Equipements mobiles de sablage, grenaillage, microbillage

Imprimer

Les ensembles

Généralités
Sont considérés comme équipements mobiles, unités mobiles ou cabines mobiles, toutes installations facilement déplacables et ré-installables en un autre lieu sans aménagements spécifiques.
Les seules contraintes nécessaires restant les raccordements aux énergies électrique et air comprimé.
La diversité des matériels aujourd'hui proposée sur le marché étant très vaste, nous traiterons ce sujet en ne présentant seulement que 3 types de produits caractéristiques, mais non limitatifs soit:
- les équipements mobiles,
- les unités mobiles,
- les cabines mobiles.

Les équipements mobiles

L'équipement de grenaillage en circuit ferméSablage en circuit fermé
Inventé en 1945 par William MEAD, ce système remplace l'enceinte de projection par une cloche aspirante, dont la base, pourvue d'une couronne en brosses, est en contact avec la pièce à traiter. La buse de projection positionnée à intérieur et dans l'axe vertical de la cloche, projette l'abrasif sur la pièce en contact. La dépression créée dans la cloche, aspire par le courant d'air passant au travers de la brosse, l'abrasif et les poussières qui sont envoyés vers l'ensemble de traitement avant ré-alimentation du réservoir. (photo ci-contre)
On obtient ainsi un travail sans aucune projection extérieure d'abrasif ni aucune émission de poussières.
Ce système est très employé pour des interventions de retouches sur des pièces non déplacables (traitement des soudures sur site ou en atelier) ou des opérations très ponctuelles. Equipé d'une ou plusieurs buses, à pression ou à succion, ce système est aussi la base de machines complexes, notamment en grenaillage de précontrainte.

Les unités mobiles

Unité mobile de sablageLes unités de grenaillage mobiles
Montées sur un châssis support ou sur la plate-forme d'un camion, ces unités de traitement par impacts sont complètes et permettent des interventions en tous lieux. (bâtiment, ponts et chaussées, industrie navale, sites divers pour maintenance, etc.)
Elles sont constituées d'un générateur sous pression pour la projection de l'abrasif, alimenté par un silo de stockage dont le remplissage se fait par aspiration au moyen d'une lance de ramassage manuel. L'abrasif est épuré et les poussières récupérées dans une capacité. Certaines unités embarquent avec elles un compresseur d'air qui les rendent totalement autonomes.
- les capacités de projection vont de 1 à 8 opérateurs,
- les capacités d'aspiration de 4 à 12 tonnes/heure,
- les capacités de dépression vont jusqu'à 28 pouces de mercure, permettant le traitement de réservoirs très profonds.

Les cabines mobiles ou déplacables

Cabine conteneur mobile de chantierCabine de sablage en extérieur
Les cabines d'extérieur ou de chantier Conçues comme les installations fixes d'intérieur, les cabines déplaçables comportent les 4 ensembles qui constituent les fonctions distinctes:
1) - la salle de traitement ou "enceinte" de travail.
Généralement un container maritime de 20 ou 40 pieds aménagé avec éclairage, protection des parois, admission et extraction de l'air.
2) - le système de "récupération" et transport d'abrasif.
Par un plancher récupérateur partiel ou total, ou par une bouche de balayage sur un sol recouvert de tôle forte.Cabine de grenaillage en extérieur
3) - la machinerie de "recyclage" et traitement de l'abrasif.
Par procédé mécanique ou plus généralement pneumatique, installée dans une zone technique séparée ou un second container accolé.
4) - l'ensemble de "ventilation" et filtration de l'air poussiéreux.
Par caisson aspirant dans l'enceinte de travail et filtre sec installé dans la zone technique séparée ou le second container accolé.

Utilisations
Ces cabines mobiles sont utilisées pour effectuer des maintenances sur site, pour le traitement de petites et moyennes pièces, ou lorsque on ne souhaite pas utiliser de la surface couverte.

Divers mobiles

Outre les produits décrits ci-dessus, la famille des équipements mobiles est très variée et comprend aussi des grenailleuses horizontales ou verticales pour le traitement des sols, des toits ou des murs en béton, pierre, enrobés, asphalte ou métalliques. Ces machines de grandeurs, formes ou puissances différentes, sont soit autotractées, soit auto-portées.