Protections et sécurité de l'opérateur ou sableur

Imprimer

Généralités

Nuisances
Les installations de grenaillage sont facteurs de nuisances, car elles émettent des bruits provenant des lances de projection, des turbines, des moteurs, des impacts de l'abrasif sur les pièces traitées, des ventilateurs de filtre, des surpresseurs et également du mode de manutention. (exemples: skips de chargement, tambour rotatif, tablier métallique, etc..)
Elles doivent donc être conçues pour répondre aux recommandations de la "Commission technique du Bruit du Ministère de la Santé Publique" en ayant un niveau sonore inférieur ou égal à 80 dB (A). Dans la mesure où cette valeur ne peut être atteinte dans l'enceinte de travail, l'opérateur doit, pendant les opérations de traitement, être équipé de protecteurs affaiblisseurs pour abaisser le niveau sonore sous cette limite reconnue comme engendrant des surdités.
(voir Directive Européenne 2003-10-CE et document sur la sécurité de l'opérateur >>> médecine du travail)

Risques spécifiques
Le rebond de l'abrasif projeté sur les pièces, peut entraîner des lésions de la peau et des yeux.
C'est pourquoi, conformément au décret N° 69-558 du 6 juin 1969, le chef d'entreprise doit fournir à chaque travailleur exposé, une protection individuelle composée de:
- une cagoule ou un casque,
- une combinaison de travail,
- des gants et des chaussures.

Prévention
Ces protections doivent être maintenues en bon état (entretien préventif) et rangées dans un local sec et hors poussières, spécialement prévu à cet effet. En cas de nouvelle attribution, elles doivent être désinfectées. Il convient de maintenir le sol propre, en éliminant toutes traces d'abrasif, (surtout les sphériques) qui peuvent accroître les risques de chute pendant les opérations de manutention.

Protection individuelle

La cagoule ou casqueCasque de sableur
Cet équipement de protection est conçu pour protéger l'opérateur contre la projection d'abrasif et l'exposition aux poussières, tout en lui permettant de respirer normalement. C'est pourquoi, il est alimenté en air de qualité respirable, avec un débit réglable d'un minimum de 165 l/m (10m3/h) sous une pression maximale de 1,4 bar (140 kPa).
La cagoule doit être conçue de façon à assurer une protection satisfaisante, une bonne visibilité et être confortable pour l'opérateur sans lui créer de gène durant le travail. Elle doit être fabriquée dans des matériaux légers, ne générant pas dans l'air respirable, des poussières des gaz ou des vapeurs toxiques. Elle doit résister aux impacts d'abrasif et aux désinfectants de nettoyage et ne pas accumuler de charges électrostatiques.

L'air d'alimentationClimatiseur d'air pour casque
Il peut provenir de bouteilles d'air comprimé, d'un compresseur d'air ou d'un ventilateur mécanique (solution fortement déconseillée). Dans tous les cas, il doit être traité de façon à être exempt d'eau, d'huile, de poussières et de gaz toxiques. Les filtres seront de préférence, composés d'une charge de charbon actif interchangeable. Ils comporteront une régulation et un contrôle du débit d'air et de la pression, avec une purge de condensats. L'air doit être alimenté par un tuyau ne dépassant pas 50 m et tempéré au moyen d'un système climatiseur porté par l'opérateur.

Combinaison de sableurLes vêtements de travail
- la combinaison doit offrir une bonne protection sur la partie frontale contre la projection d'abrasif et empêcher l'introduction des poussières à l'intérieur. Sa texture doit être à la fois souple pour ne pas gêner les mouvements de l'opérateur et permettre à la peau de respirer.
- les gants doivent être très épais et souples à la fois, pour une bonne résistance à l'abrasion et un bon maintien de la lance. Ils doivent être isolés thermiquement et couvrir jusqu'au dessus du poignet.
- les chaussures de sécurité doivent répondre aux critères de la norme NF S 73-010 et être associées au port de jambières de protection.

Équipements divers
D'autres accessoires peuvent parfaire la panoplie du sableur, soit:
- détecteur/alarme de monoxyde de carbone, permettant de déceler et d'alerter, en cas de présence de CO dans l'air respiré par le sableur.
- système de communication radio FM, permettant à l'opérateur d'être en relation permanente avec son encadrement.
- torche d'éclairage fixée sur le casque ou sur la lance, pour des travaux en fosse sous véhicules, ou en réservoir.