Grenailleuses à turbines: constitution des machines à grenailler

Imprimer

Constitution des machines

GénéralitésSkip de chargement grenailleuse
Comme les installations de grenaillage à jet libre, les grenailleuses à turbines comportent 4 ensembles qui constituent des fonctions bien distinctes et qui sont:
1) le caisson de traitement ou chambre de grenaillage.
2) le système de récupération et transport d'abrasif.
3) la machinerie de recyclage et traitement de l'abrasif.
4) l'ensemble de ventilation et filtration de l'air poussiéreux.

Ces différents éléments sont régis par des "règles de l'art" et des "préconisations officielles" qu'il faut respecter pour assurer le bon déroulement des opérations et la sécurité du personnel.

La chambre de projection
Vu la puissance des moyens mis en œuvre dans le traitement par turbines, les opérations de grenaillage doivent obligatoirement se faire dans une enceinte fermée. La projection d'abrasif à des vitesses très élevées, même pour des débits faibles, nécessite la protection du personnel environnant.
Le caisson, qui assure non seulement l'isolement du travail et la récupération de l'abrasif, est aussi porteur des turbines de projection, des moyens de manutention et de présentation des pièces. Il doit donc être très particulièrement robuste et bien adapté à toutes les contraintes. Sa forme et ses dimensions sont très variées. Elles sont fonction du type de machine, tel que décrit ci-avant et des caractéristiques propres aux pièces à traiter. Dans tous les cas, les zones de rétention d'abrasif seront évitées.

Les accès
L'étanchéité au niveau des accès pièces et au passage des systèmes de convoyage, doit être particulièrement soignée, surtout dans le cas des machines travaillant en continu. (tunnels de grenaillage)

Blindages internes grenailleuseLa protection interne
Les surfaces internes, directement exposées aux jets, sont protégées de façon efficace par des blindages facilement interchangeables, d'un poids admissible pour le personnel d'entretien. (photo ci-contre)
Ces blindages sont:
1) soit en caoutchouc armé,
2) soit métalliques:
- en fonte ni-ard à résistance élevée,
- en acier au manganèse Z 120 Mn 12,
- en acier mangano-siliceux 45 S 8 traité,
ou autres aciers "riches" pour des cas bien spécifiques.

Le système de récupération
En général, il est constitué d'une trémie de surface égale à celle de la base de la chambre, qui alimente en continu une vis d'Archimède (hélicoïdale) de transfert vers l'unité de remontée mécanique.

La machinerie de recyclage
Elle est constituée, comme dans une cabine à jet libre (voir recyclage), d'un élévateur à godets "gros débit" alimentant un épurateur d'abrasif à déviation dynamique, équipé ou non d'un séparateur magnétique (suivant application, ex: en fonderie).

La ventilation-filtration
Afin que les poussières ne s'échappent pas de l'installation, le système de ventilation doit toujours maintenir le caisson de travail en dépression. Pour ce faire, la vitesse de l'air entrant par les ouvertures du caisson, doit être comprise entre 3 et 5 m/s.
L'air poussiéreux est aspiré et transporté vers un filtre généralement du type sec, (voir filtration) pour être dépoussiéré avant rejet dans l'atmosphère.

Le transfert des pièces
Elle diffère suivant le type de machine et peut être:
A tapis continu, métallique ou en caoutchouc, à table, à plateaux, à rouleaux parallèles vissant, à diabolos, à galets, à chariot, à convoyeur aérien, à cages rotatives, etc..

Le chargement et déchargement des piècesTable tournante
Il diffère aussi suivant le type de machine et peut se faire manuellement ou automatiquement par l'intermédiaire de:
- un plateau de transfert sur les tables tournantes,
- un secteur de manutention sur les carrousels de grenaillage.
- un skip utilisé sur les tabliers retourneurs (voir photo du haut),
- un banc de ripage à l'entrée et la sortie d'un tunnel.