Principe du traitement de surface par impacts

Imprimer

Le traitement par impacts

L'évolution
Le terme de traitement par impacts plus moderne que les "sablage" ou "grenaillage" traditionnels, englobe la généralité des techniques de projection dans une terminologie plus précise. Il est surtout employé dans le milieu des spécialistes.
Créé à l'origine dans le seul but de "décaper", il est aujourd'hui, grâce à l'évolution technologique des équipements utilisés et la diversité des produits projetés, devenu une technique à part entière.

Définition
Le traitement par impacts est un procédé de bombardement d'une surface par de petits et nombreux "projectiles", dans le but d'engendrer des modifications physiques au "subjectile".

La technique
La technique employée consiste à utiliser soit un vecteur gazeux (généralement l'air comprimé) soit une force centrifuge (la turbine mécanique) pour projeter à grande vitesse des grains (projectiles) qui viennent percuter de façon répétée une pièce (subjectile). Dans ce processus, les résultats obtenus dépendent de deux critères.
- l'énergie cinétique: E = 1/2 mv2
Chaque grain possède au moment de l'impact une énergie fonction de sa masse et de sa vitesse qui se transforme immédiatement en travail au contact de la zone à traiter (agression, contrainte, ou déformation).
- la couverture: Cn = 1- ( 1 - C1 )n
Elle est fonction du nombre d'impacts utiles au cours du traitement, donc du nombre de grains projeté et du nombre de passage des projections sur la pièce.
Le traitement par impacts met en œuvre différents procédés de projection et de nombreux produits projetables, avec des variables et paramètres, qui influent directement sur le résultat obtenu.

Les variables
Les variables sont nombreuses et il convient de bien en tenir compte en fonction de l'application considérée.
- le procédé: il peut-être pneumatique (air comprimé), hydro-pneumatique (eau + air comp), hydraulique (eau sous pression) ou mécanique (force centrifuge). (voir rubrique comparaisons)
- le traitement: il peut-être manuel, mécanisé, automatisé, télécommandé ou robotisé.
- le projectile: il peut-être de forme angulaire, sphérique ou cylindrique et de nature très variée (minérale, métallique, végétale, synthétique ou composite). (voir rubrique paramètres)
- la projection: elle englobe la vitesse, la distance, l'angle d'impact, le taux de recouvrement, le temps d'exposition, etc.. (voir rubrique paramètres).

Les paramètres
Les paramètres qui influencent les résultats, donnant des aspects très variés aux pièces, sont particulièrement:
- le produit: sa forme, sa granulométrie, sa densité et sa dureté.
- le débit: la quantité en kilos/minute réellement projeté sur la surface.
- la vitesse de projection: relative à la pression d'air comprimé ou à la vitesse de rotation de la turbine.
- les conditions de projection: la distance de tir, l'angle de tir, le balayage du jet, les mouvements de la pièce ou du jet.

Le traitement par impacts est devenu un procédé très évolué et un outil associé aux techniques de pointe. Il n'est plus lié au seul décapage des surfaces, mais à la préparation à la finition et au traitement mécanique des surfaces. Le choix des bons paramètres est la seule garantie d'un bon résultat.

techlis.jpg