Qualité ou degré de soin: notions et choix

Imprimer

Notions de qualité ou degré de soin

Définitions
Lorsqu'une surface est traitée par impacts, son aspect se modifie dans des proportions différentes, relatives à l'insistance et la durée du traitement. Ces modifications visibles à l'oeil, font varier la couleur de sa surface, pour l'amener de son état initial à une mise à nu (mise à blanc), qui ne varie plus. C'est la qualité ou degré de soin maximal. Cette qualité optimale n'étant pas souvent exigé, des qualités intermédiaires ont été définies, pour répondre à la majorité des besoins. Elles tolèrent quelques résidus ou traces de contaminant sur la surface traitée. (voir tableau correspondances)
Le nettoyage d'une surface étant fonction du contaminant à retirer, la qualité va se désigner suivant deux critères, qui sont pour les surfaces d'acier laminé à chaud:

- un critère d'état initial dans 4 degrés de contamination: (voir clichés d'états)
A surface d'acier entièrement recouverte de calamine de laminage collée et pratiquement sans rouille.
B surface d'acier ayant commencé à rouiller, avec début de décollement de la calamine.
C surface d'acier avec présence importante de rouille, dont la calamine a disparu ou peut être détachée par raclage, mais qui ne présente qu'un petit nombre de cavités visibles à l'oeil nu.
D surface d'acier dont la calamine de laminage a disparu sous l'action de la rouille, et qui présente de nombreuses cavités visibles à l'oeil nu.

- un critère d'état final dans 4 degrés de soin après traitement:
Ds 1 décapage léger.
Enlèvement des particules facilement détachables, calamine de laminage, rouille et autres particules étrangères. Environ 50% de la surface ont été atteints par l'abrasif (taux de recouvrement). La surface reste colorée si il y a présence de rouille au départ (Ds 1 ou Sa 1).
Ds 2 décapage soigné.
La calamine de laminage, la rouille et autres particules étrangères sont presque entièrement éliminées. Environ 80% de la surface ont été atteints par l'abrasif (taux de recouvrement). Les traces de coloration de la surface sont fortement atténuées à ce stade. Aspect grisâtre (Ds 2, Sa 2).
Ds 2,5 décapage très soigné.
Résultat identique au précédent à ceci près que les seules traces d'impureté restant détectables visuellement, se limitent à un voile extrêmement ténu, sous forme d'ombres ou bandes. Environ 96% de la surface ont été atteints par l'abrasif. Aspect gris clair (Ds 2,5 ou Sa 2,5).
Ds 3 décapage à blanc.
Enlèvement complet de la calamine de laminage, la rouille et les corps étrangers quelle que soit leur nature. 99% de la surface ont été atteints par l'abrasif. La coloration du support est uniformément gris très clair et doit avoir l'aspect métallique (Ds 3 ou Sa 3).

Important:
Les deux critères ci-dessus doivent toujours être associés pour définir un traitement, par exemple:
A Sa 2,5 ou B Sa 3 ou C Sa 2 (voir clichés soins).

Choix de la qualité

Choix du degré de soin
Il sera fonction des conditions futures d'utilisation de la pièce traitée, ainsi que de la nature et de la durée de vie du dépôt ou revêtement appliqué ultérieurement.
- Ds 3 est la qualité réservée aux protections de longue durée pour des revêtements ne supportant aucune présence de souillure.
- Ds 2,5 est la qualité la plus courante, appelée aussi "Industrielle" et réservée à la protection de durée moyenne.
- Ds 2 est la qualité "commerciale" réalisée pour des préparations avant revêtement de courte durée, tel que le stockage.
- Ds 1 est la qualité de base, correspondant à un décapage léger, sans garantie de tenu d'un futur revêtement.

Coût de la propreté
La propreté étant directement liée au nombre d'impacts utiles au cours du traitement, appelé "couverture" et au nombre de passage du bombardement sur la pièce, qui se résument par la formule:
Cn = 1- ( 1 - C1 )n
- C1
étant le taux de recouvrement obtenu après 1 passage à l'unité de temps.
- Cn étant le taux de recouvrement obtenu après n passages à n unité de temps. Au cours des passages successifs, le nombre de grains atteignant des zones déjà propres augmente, diminuant le taux de recouvrement utile par rapport au nombre d'impacts. Il en résulte, que dans la pratique, il faudra par exemple:
- pour obtenir une propreté Ds 2, une durée de traitement de 2 minutes,
- pour obtenir une propreté Ds 2,5 une durée de traitement de 3 minutes,
- pour obtenir une propreté Ds 3 une durée de traitement de 6 minutes.
Ou dans le cas d'une machine automatique à défilement continu:
- pour obtenir une propreté Ds 2, une vitesse de 6 m/min,
- pour obtenir une propreté Ds 2,5, une vitesse de 3 m/min,
- pour obtenir une propreté Ds 3, une vitesse de 2 m/min.

Conséquence
Le prix de revient étant, en partie, proportionnel au temps passé, le choix du degré de soin sera déterminant dans le coût final du traitement. D'autant qu'un Ds 2 avec ses 4% de contaminant résiduel, coûte 2 fois moins cher qu'un Ds3 avec ses 1 % de résidus (le 100% n'existant pas). (voir quelques exemples d'applications)

acf.jpg